Information destinée aux patients

La vasectomie est une intervention définitive et irréversible. Ne vous laissez pas tromper par ceux qui parlent de vasectomie réversible : elle n’existe pas. Si vous désirez subir l’opération inverse (recanalisation) au cours des 3 années qui suivent l’intervention, les chances de succès seront d’environ 70 %, ceci tombe considérablement après 10 ans. Cette situation s’explique facilement. Il serait possible de reconnecter les deux extrémités des canaux déférents, mais les spermatozoïdes qui y passeraient seraient peut-être stériles. En effet, chez beaucoup d’hommes qui subissent une vasectomie, il se forme des anticorps antispermatozoïdes. Il n’y a aucun danger pour la santé, mais cela signifie que l’organisme désactive les spermatozoïdes à mesure qu’ils sont produits, rendant ainsi très aléatoire le succès de l’intervention à rebours.

Les hommes de moins de 30 ans qui décident d’avoir une vasectomie sont, statistiquement, 12 fois plus susceptibles que les autres de subir l’opération inverse, une opération de trois heures sous anesthésie générale qui s’accompagne d’un rétablissement douloureux et coûte des milliers de dollars, sans garantie de succès! Ceux qui ont des enfants de moins de 4 à 6 mois devraient attendre avant de recourir à une vasectomie. Les risques de mort subite du nourrisson sont beaucoup plus élevés chez les enfants de moins de quatre mois. Bien entendu, la conception naturelle est de loin la meilleure méthode de procréation. Il est toutefois possible (pour ceux dont les enfants sont en très bas âge ou qui n’ont pas d’enfants) de faire congeler le sperme avant la vasectomie, moyennant des frais supplémentaires.

Ainsi, si votre désir de paternité n’est pas complètement éteint, évitez la vasectomie. Votre partenaire pourrait considérer d’autres formes de la contraception.

La vasectomie n’a aucun effet sur la fonction sexuelle, votre capacité d’obtenir et de maintenir une érection demeure la même. Après la vasectomie, lors d’une éjaculation, une quantité semblable de sperme sera libérée. Toutefois, si vos relations sexuelles ne sont pas harmonieuses, mieux vaut régler ces problèmes avant. La vasectomie pourrait avoir un effet psychologique qui les amplifierait.

On vous interrogera sur vos problèmes de santé : saignements, allergies à certains médicaments ou anesthésiants. Vous devez assumer la responsabilité de prévenir le médecin si vous avez un de ces problèmes.

La vasectomie sans bistouri peut être faite dans le bureau du docteur. Comme son nom l’indique, la vasectomie sans bistouri est une technique sans couteau. En utilisant une technique d’« engourdissement » par injection sans aiguille à l’aide d’un jet sous pression, le médecin insensibilise la région. Cette méthode d’anesthésie locale fonctionne avec une pression d’air, elle ne nécessite pas d’aiguille. Le patient ne sent qu’une légère pression, qui rappelle le contact d’un petit élastique avec la peau. À l’aide d’un outil spécial, le médecin pratique ensuite un petit trou, qu’il agrandit juste assez pour libérer le canal déférent de chaque côté du scrotum. Il résèque alors chaque canal et en cautérise une des extrémités. L’extrémité cautérisée est alors réinsérée dans son manchon, que le médecin ligature ensuite. Les testicules continueront à produire des spermatozoïdes; toutefois, ceux ci seront réabsorbés par l’organisme et s’élimineront par un processus naturel. Le sperme ne s’accumule pas avec le temps.

La technique sans bistouri est plus rapide, plus sécuritaire et cause moins d’inconfort que les techniques conventionnelles. L’intervention elle-même dure de 5 à 10 minutes. Si l’on ajoute un délai semblable pour la désinfection, vous passez entre 10 et 15 minutes dans la salle d’intervention. (Bien entendu, le médecin vous demandera de patienter encore 15 minutes avant votre départ.) Les risques d’hématome (un gros bleu) et d’infection, complications les plus fréquentes après une vasectomie, sont beaucoup moins élevés avec la technique sans bistouri. La technique d’anesthésie (engourdissement) cause moins d’inconfort parce qu’aucune aiguille n’est utilisée et parce que l’effet d’engourdissement produit par l’injection sans aiguille est plus profond. La période de rétablissement est généralement plus rapide et moins douloureuse étant donné que l’intervention est moins traumatisante.

La plupart des hommes se plaignent d’une certaine douleur,
« comme un bleu », disent certains d’entre eux. Cette impression de meurtrissure dure de quelques jours à une semaine et l’apparition d’une ecchymose n’a rien d’anormal. Le granulome spermatique est un résultat prévu d’une chirurgie de vasectomie. Une petite masse de la taille d’un pois se forme à l’endroit où le canal déférent (le conduit par où le sperme sort du testicule) a été coupé, ce qui ferme le canal de manière naturelle. Cette petite bosse disparaît avec le temps et elle est habituellement impossible à déceler un an après la chirurgie. Il ne faut ni toucher ni examiner la bosse, sinon des complications pourraient s’ensuivre. Le risque d’une épididymite (légère enflure de l’épididyme qui est la jonction entre le canal déférent et le testicule) est de 1 à 6/1000. Les dangers d’hématome et d’infection sont faibles (4/1000). Les risques de complications graves qui nécessitent une hospitalisation sont de 1 sur 1000. Il y a aussi la possibilité d’une complication de longue durée à la vasectomie : le syndrome post-vasectomie, sorte de douleur chronique aux testicules. Pour traiter ce problème, l’inversion de la vasectomie est parfois nécessaire. Cette complication est très rare (1/10 000). Les risques de cancer, de la prostate ou autre, ont été analysés pendant de nombreuses années. La plupart des experts croient que la vasectomie ne cause ni le cancer de la prostate, ni aucune autre sorte de cancer, ni aucune autre maladie. Cependant, il n’existe aucune garantie qu’on ne trouvera pas un lien dans l’avenir. Chaque homme doit donc y penser deux fois et prendre sa décision le plus sereinement possible.

(Veuillez relire cette partie le jour avant l’opération!) La semaine précédant l’intervention, abstenez-vous de prendre des médicaments contenant de l’acide acétylsalicylique (AAS), ou de l’alcool le jour de l’intervention, si vous le pouvez. Ne vous inquiétez pas si vous utilisez habituellement ce médicament pour traiter un problème médical. Dans un tel cas, continuez de le prendre selon la prescription.

1. La veille, rasez le pénis et le scrotum à l’aide du rasoir spécial fourni dans la trousse. Rasez à sec (parce que les résultats sont meilleurs de cette façon), sans eau, sans savon, sans gel de rasage. Le rasoir enlèvera tous les poils, sans douleur. Si vous ne savez pas combien de poil enlever, n’hésitez pas à raser une région plus grande. Utilisez le rasoir avec légèreté et délicatesse – n’appuyez pas trop fort. Certains hommes ont utilisé de la crème dépilatoire (Neet®) :l’expérience démontre que dans bien de cas, cela rend la peau douloureusement sensible.

2. Le jour de l’intervention, prenez une douche et nettoyez bien le scrotum et le prépuce avec du savon (si vous n’êtes pas circoncis)… si le scrotum est très serré, prenez un bain chaud. N’utilisez aucune poudre (de talc ou autre) sur le scrotum.

3. Mettez un support scrotal, par-dessus vos sous-vêtements – vous allez le porter pendant 4 jours et il va rester plus propre de cette façon – avant d’arriver à la clinique plutôt que de l’apporter avec vous. Vous n’avez pas besoin d’apporter la trousse de vasectomie. Ne mettez pas de vêtements neufs ce jour-là, l’iode utilisé pour la désinfection risquerait de les tacher. Portez un t-shirt pour ne pas avoir trop chaud.

4. Mangez légèrement et ne vous présentez pas à la clinique l’estomac vide.

5. Prenez le diazépam (Valium®) qu’on vous a prescrit une heure avant le rendez-vous et ne conduisez pas après l’avoir pris. Le diazépam est obligatoire sauf si vous avez une allergie ou une autre contre-indication médicale. Le médicament permet de détendre les canaux et rend la chirurgie plus facile.

6. Si vous vous êtes déjà évanoui, même UNE fois, ou que vous avez eu des nausées lors de N’IMPORTE QUELLE intervention médicale, vous devez prendre aussi une dose de Gravol® 50 mg, également une heure avant l’intervention, si les procédures médicales vous donnent mal au coeur.

7. Arrivez au moins 45 minutes d’avance car, si vous arrivez en retard, l’intervention sera annulée mais vous devrez payer quand même les frais médicaux. Vous ne pouvez utiliser un i-Pod, ni tout autre appareil électronique durant la chirurgie alors n’en apportez pas.

8. Demandez à quelqu’un de vous ramener à la maison 30 minutes après votre rendez-vous. Vous ne pouvez pas conduire à ce moment-là. (Après l’intervention, on vous demandera d’attendre à la clinique pendant une quinzaine de minutes). En tout, préparez-vous à passer 45 minutes à la clinique. Si vous avez un billet d’absence à faire remplir par le médecin, c’est à ce moment qu’il faut l’apporter.

Veuillez ne pas amener vos enfants avec vous lorsque vous vous présentez à votre rendez-vous. Notre salle d’attente est petite et nous vous le demandons par égard pour nos autres patients et pour votre propre sécurité.

La petite incision sera fermée avec un adhésif de peau chirurgical (2-octylecyanoacrylate). Cette colle scelle la blessure, stoppe le saignement, atténue les risques d’infection et vous permet de vous doucher immédiatement. Le médecin l’applique après la vasectomie et elle tombe d’ellemême, après un délai qui va de quelques jours à une semaine. Vous n’aurez rien d’autre à faire que de mettre quelques tampons de gaze sur cette région durant les deux premiers jours (changez-les deux fois par jour), afin d’amortir les chocs. Vous ne pouvez pas fournir votre propre colle. Le médecin utilise un produit spécialement conçu à cette fin.

(IMPORTANT : ne pas utiliser d’onguent si l’adhésif de peau a été appliqué – l’onguent fait tomber la colle prématurément). Vous remarquerez peut-être aussi un peu de sang dans votre sperme lors des premières éjaculations. Vous pourrez alors vous doucher (la natation, les bains et les bains à remous sont à proscrire pour une semaine), mais évitez de frotter ou d’étirer la blessure pendant la guérison.

Après la vasectomie, reposez-vous à la maison. Ne soulevez rien, en particulier des enfants, PEU IMPORTE leur âge, et évitez le travail et les exercices fatigants (y compris le golf, le magasinage, la natation, etc.) au cours des 7 premiers jours. Vous pouvez soulever un couteau et une fourchette, une télécommande ou une bouteille de bière mais pas tous en même temps. Si vous n’êtes pas certain de pouvoir faire une activité, ne la faites pas! Plus vous serez prudent au cours des jours suivant l’intervention, moins il y aura de risques de complications. Vous n’avez pas à rester au lit, vous pouvez très bien vous asseoir devant un ordinateur, par exemple. Vous pouvez retourner au travail, si vous faites du travail de bureau, dès le lendemain de la chirurgie. Marchez aussi peu que possible au cours de la première semaine. Ne marchez pas et ne restez pas debout si vous n’êtes pas obligé de le faire. Ne promenez pas le chien et n’allez pas dans les magasins. Appliquez un bloc réfrigérant sur votre scrotum (par-dessus le support) aussi souvent que possible après votre chirurgie (laissezle en place 10 minutes puis enlevez-le pendant 20 minutes) pour la première journée. Par la suite ce ne sera plus nécessaire, à moins que vous n’y teniez. Vous commencerez à ressentir une douleur, comme si vous aviez un bleu, particulièrement lorsque vous secouerez le pénis après la miction. La miction en soi n’est pas un problème. Vous pouvez aussi faire des efforts normaux pour aller à la selle. Il n’est pas nécessaire de prendre de médicaments pour une douleur légère mais n’hésitez pas à utiliser le médicament prescrit si vous jugez avoir besoin de quelque chose pour la douleur (même plusieurs jours après la chirurgie). Il y aura peut-être de l’enflure, un écoulement de sang (sauf si de la colle a été utilisée) ou de la douleur. S’ils ne sont pas trop marqués, ces trois symptômes sont normaux; s’ils sont graves ou s’ils vous inquiètent, n’hésitez pas à appeler le médecin. La présence d’ecchymoses (bleus) sur le scrotum est normale et n’est pas dangereuse. Pensez à porter votre support scrotal pendant quatre jours au moins, sur vos sousvêtements, la position du pénis n’ayant pas d’importance. Il vous procurera un bon soutien, réduisant ainsi les risques d’hémorragie interne. Il n’est pas nécessaire de le porter pour dormir. Vous pouvez le porter plus longtemps si vous le voulez. Il faut en tout environ un mois pour se remettre de ce genre d’intervention. Si vous vous sentez bien après une semaine vous pouvez reprendre progressivement vos activités habituelles, sans oublier que le processus de guérison continue. Traitez cela comme une entorse à la cheville vous ne seriez pas capable de courir 10 kilomètres la première journée où vous recommenceriez à marcher. Vous feriez une fois le tour du pâté de maisons. Portez votre support scrotal chaque fois que vous faites des exercices pour le premier mois après la vasectomie. Si vous ressentez de la douleur, écoutez votre corps et ralentissez. Le médecin se fera un plaisir de vous recevoir n’importe quand si vous avez un problème.

Évitez les activités sexuelles pendant une semaine après l’intervention. Si vous avez une érection ou encore une éjaculation nocturne, ne vous faites pas de souci. Les relations sexuelles ou la masturbation pratiquées durant la première semaine semblent augmenter les risques d’échec. Rappelez-vous que les effets de la vasectomie ne sont pas immédiats : vous pouvez encore, pour un certain temps, rendre votre partenaire enceinte. Continuez donc d’utiliser une autre méthode contraceptive en attendant que le médecin vous dise que vous pouvez avoir des relations sexuelles sans protection (à moins que vous ou votre conjointe ne soyez atteints du sida ou d’une autre maladie transmissible exuellement). La première éjaculation ne devrait pas être douloureuse, soyez sans crainte. Après 12 semaines, envoyez votre échantillon au laboratoire désigné seulement afin qu’il soit analysé. Ne l’envoyez PAS au bureau du médecin. Le nombre d’éjaculations au cours de la période de 12 semaines devrait être de 15 à 20 ou plus, si possible. Suivez les directives pour produire, emballer et envoyer l’échantillon. Le résultat est habituellement connu dans la journée qui suit sa réception par le médecin (habituellement une semaine après que vous l’ayez envoyé). On demande de fournir un deuxième échantillon uniquement si le résultat du premier test n’est pas clair. Après 12 semaines, plus de 90 % des hommes auront un spermogramme négatif : plus aucun spermatozoïde dans le liquide séminal. Il arrive, quoique rarement, qu’il faille plus de temps pour stériliser le sperme (6 à 12 mois). Toutefois, la présence de spermatozoïdes vivants dans le sperme trois mois après la vasectomie serait le signe d’une recanalisation spontanée : cela se produit quand les spermatozoïdes se refont un chemin pour rejoindre les canaux. Ce risque n’est que de un cas sur trois mille. Aucune méthode de contrôle des naissances n’est fiable à 100 %. La vasectomie est la méthode la plus sûre (davantage même que la ligature des trompes), mais il reste un très faible risque de défaillance des années après l’opération. Il pourrait être bon de faire analyser votre sperme régulièrement pour éviter toute grossesse non désirée. Tout comme les seins des femmes, vos testicules ont besoin de soutien. Les sous-vêtements de type jockey ou similaires sont préférables aux shorts boxeurs avant comme après la vasectomie.

Tout comme les seins des femmes, vos testicules ont besoin de soutien. Les sous-vêtements de type jockey ou similaires sont préférables aux shorts boxeurs avant comme après la vasectomie.

Q. L’intervention est-elle réversible? R. Il n’est pas éthique de réaliser des vasectomies sur 100 hommes pour ensuite tenter d’en inverser les effets et de voir combien de fois la reconnection (vasovasostomie) réussit. Certains prétendent que la technique de vasectomie ouverte (en anglais open-ended; la « technique dans une technique » que nous employons ici) augmente la probabilité que l’intervention soit réversible. Cependant, les données manquent pour appuyer de telles prétentions. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est possible de remettre le canal déférent bout à bout mais que rien ne garantit qu’une grossesse va s’ensuivre. Et cela est vrai quelle que soit la méthode employée et le temps qui s’écoule entre la vasectomie et la reconnection.

Q. Où va le sperme après la vasectomie? R. Les hommes n’éliminent pas tout le sperme qu’ils produisent au cours de leur vie. Le corps est en mesure de dégrader et d’assimiler ce qui n’a pas été éjecté. Le petit volume de liquide séminal contenant le sperme est donc réabsorbé après la vasectomie par un processus naturel déjà présent avant l’intervention. La prostate continue à produire du sperme, cependant, et celui-ci est éjaculé de la manière normale après la vasectomie. Cependant, il ne contient plus de spermatozoïdes. Aucune différence n’est visible après la vasectomie à cet égard.

Q. La vasectomie cause-t-elle le cancer? R. Une étude statistique réalisée en 1996 semblait montrer un léger accroissement du risque statistique de cancer de la prostate chez les hommes qui avaient subi une vasectomie. La même étude a également montré une réduction des causes de décès chez les hommes qui avaient subi une vasectomie! D’autres études réalisées par la suite et une analyse plus poussée ont montré qu’il n’y a en fait aucune différence entre les hommes vasectomisés et les autres pour ce qui est des risques de cancer. Une étude sur les résultats des autopsies d’hommes de 90 ans et plus a indiqué une incidence de 100 % du cancer de la prostate chez les hommes de plus de 90 ans, qu’ils aient subi une vasectomie ou non (la plupart n’en avaient pas eu). Il semble qu’on peut conclure que la vasectomie n’améliore pas l’état de santé mais ne l’aggrave pas non plus.

Q. La vasectomie cause-t-elle la démence? R. Certaines femmes sont d’avis que leur partenaire a le comportement d’un dément, avec ou sans vasectomie. Sérieusement, la réponse est non. Une seule étude a été effectuée au sujet d’une forme rare de démence. Dans celle-ci, les chercheurs ont mentionné que les anticorps antisperme peuvent en être la cause. Cependant, cette forme de démence survient chez des hommes qui ont subi une vasectomie et d’autres qui n’en ont pas eu et rien dans la littérature médicale n’indique que la vasectomie accroît le risque.

Q. La vasectomie va-t-elle modifier ma libido ou ma performance? R. De nombreuses études s’échelonnant sur des décennies ont été effectuées, portant sur des dizaines de milliers d’hommes ayant subi une vasectomie. Les résultats de ces études n’indiquent pas que la vasectomie accroît le risque de dysfonction érectile (difficulté à obtenir une érection), modifie la libido ou réduit le niveau d’hormones sexuelles. Il importe de noter que la difficulté à obtenir une érection est un problème courant. Environ 40 % des hommes de 40 ans et 66 % de ceux de 70 ans ont ce problème, qui est souvent associé à d’autres problèmes de santé dont l’incidence augmente avec l’âge, qu’on ait subi une vasectomie ou non. Le niveau d’hormones sexuelles mâles décroît naturellement avec l’âge, avec ou sans vasectomie. Toutes choses étant égales par ailleurs, l’âge ne devrait pas être un empêchement d’une activité sexuelle normale.

Q. Puis-je consommer de l’alcool après ma vasectomie? R. On ne doit pas consommer d’alcool tant que du Valium se trouve dans l’organisme. Des effets nocifs pourraient survenir. Veuillez consulter votre pharmacien pour déterminer quand vous pourrez prendre un verre en toute sécurité.

Q. Puis-je prendre de l’Advil? R. Vous pouvez prendre ce que vous voulez. Mais si je peux me permettre de vous donner un conseil, prenez les médicaments que je vous ai prescrits pour les douleurs postopératoires.

Q. Puis-je soulever mes enfants après ma vasectomie? R. Vous devez vous abstenir de soulever quoi que ce soit pendant une semaine après l’intervention, y compris les bébés et les enfants.

Q. Quand pourrai-je me remettre à jouer au golf? R. N’entreprenez aucune activité pendant une semaine après votre vasectomie et évitez autant que possible de rester debout.

Q. Est-il préférable d’attendre plus longtemps pour recommencer à pratiquer certains sports comme le hockey? R. Vous pouvez attendre aussi longtemps que vous le souhaitez. Néanmoins, selon mon expérience, à moins que vous ne parliez d’équitation (une activité durant laquelle vous êtes littéralement assis sur vos testicules), un retour graduel aux activités sportives ne pose pas de problèmes après sept jours. Si votre vasectomie a eu lieu le 1er avril, vous pouvez commencer graduellement à pratiquer des sports le 8 avril. Pas le 7. Pas le 6…

Q. Puis-je utiliser le sauna, prendre un bain ou utiliser un bain tourbillon après ma vasectomie? R. Il n’est pas recommandé de plonger le scrotum dans l’eau chaude, peu importe la raison. C’est pour cela qu’il est recommandé d’appliquer de la glace le jour de la chirurgie. De plus, même si l’incision est fermée avec de la colle chirurgicale, il est un peu risqué de vous plonger dans l’eau. Les douches ne posent pas de problème.

Q. Faut-il appliquer de la glace par la suite? R. C’est une bonne idée d’appliquer de la glace sur le scrotum le jour ou le soir de la chirurgie. Le bloc réfrigérant réutilisable fourni dans votre trousse doit être placé par-dessus le support athlétique et non directement sur la peau, pendant 5 à 10 minutes. Il faut ensuite le retirer pendant 20 minutes. Répéter la procédure au moins 4 fois durant la journée et la soirée de la vasectomie.

Q. Que se passe-t-il si j’ai une érection durant l’intervention? R. Drôle de question. Sur les quelque 48 000 vasectomies que j’ai pratiquées, le cas ne s’est présenté qu’une seule fois. Ce n’est pas un problème.

Q. Quelqu’un d’autre se trouve-t-il dans la pièce pendant l’intervention? R. On vous demandera toujours si quelqu’un d’autre peut être présent. Le médecin reçoit parfois des confrères qui veulent observer sa méthode de travail. Tous les médecins sont heureux d’avoir l’occasion d’apprendre auprès d’un confrère, mais si cette présence vous dérange, vous pouvez refuser. Cependant, ni membre de la famille ni conjoint n’est autorisé à assister à l’intervention. Il y a une différence entre observer une intervention pour apprendre lorsqu’on est médecin et regarder une personne qu’on aime subir une intervention chirurgicale.

Q. Puis-je faire du ski nautique, de la motoneige ou du vélo, pratiquer les arts martiaux, monter à cheval ou conduire une moto? R. Vous devez éviter tout traumatisme au scrotum pendant 30 jours après la vasectomie. S’il existe un risque de recevoir un coup au scrotum, portez une coquille ou abstenez-vous pendant 30 jours. Il n’y a pas de mal à faire de l’exercice. Ce qu’il faut éviter, c’est d’accroître le risque de saignement interne qui pourrait causer une incapacité pendant un mois ou deux.

Q. Combien d’interventions pratiquez-vous par jour, semaine, mois ou an? R. Environ 2 600 par an. Calculez vous-même.

Q. Vais-je prendre du poids après ma vasectomie? R. Seulement si vous mangez trop et ne faites pas assez d’exercice.

Q. Pourquoi attendre 12 semaines après ma vasectomie pour effectuer un spermogramme? R. Les spermatozoïdes ont une certaine durée de vie. Nous voulons être certains que ceux qui étaient vivants le jour de l’intervention sont morts avant d’effectuer le test. Si les résultats de votre test ne montrent aucun spermatozoïde, il n’y aura pas de problème. Cependant, si un second test est nécessaire et si nous trouvons quelques spermatozoïdes morts (ce qui n’est pas rare), nous pouvons être sûrs que ce sont des « restes ». Si nous faisions le test plus tôt, nous risquerions de trouver ces « restes » encore vivants et nous en serions réduits à nous demander s’ils sont récents (c.-à-d. que la vasectomie a été un échec) ou vieux.

Q. Après combien de temps puis-je voyager? R. Deux aspects sont à considérer. Premièrement, si un problème survient, vous voudrez sans doute revenir voir le médecin pour qu’il vous examine. Deuxièmement, vous devez éviter de soulever des bagages. La meilleure chose à faire est sans doute d’éviter les voyages pour 7 à 10 jours après la chirurgie.

Q. Combien de temps l’effet du Valium met-il à se dissiper? R. Dans la plupart des cas, l’effet du Valium disparaît en 4 heures. Il est recommandé de ne pas conduire avant le lendemain de la vasectomie.

Q. Quand puis-je prendre une douche après l’intervention? R. Si votre incision a été refermée avec de la colle, vous pouvez prendre une douche immédiatement (mais attendez d’être arrivé à la maison!). Dans le cas contraire, attendez 48 heures.

Q. Dois-je appliquer la colle de nouveau? R. Non. Le médecin en a appliqué suffisamment pour qu’elle tienne jusqu’à ce que l’incision commence à se refermer naturellement.

Q. Les taches d’iode vont-elles disparaître? R. Oui, sous la douche.

Q. L’attache déclenche-t-elle les détecteurs de métal des aéroports? R. Non.

Q. Vais-je chanter mieux après la vasectomie? R. La vasectomie n’améliorera pas votre voix et vous ne parlerez pas ni ne chanterez d’une voix plus aiguë.

Q. Est-il préférable de ne pas prendre de douche, même si mon incision a été refermée avec de la colle? R. Avec la colle, la douche n’est pas un problème et il n’est pas nécessaire d’attendre. Allez-y doucement et ne frottez pas trop énergiquement la région opérée.

Q. Dois-je compter le nombre d’éjaculations avant le spermogramme ou faut-il attendre 12 semaines, peu importe leur nombre? R. Il faut attendre 12 semaines, peu importe le nombre d’éjaculations. Les spermatozoïdes ne vivent pas 12 semaines. Alors, si le test en trouve des vivants après 12 semaines, je me pose des questions et je demande que celui-ci soit repris. Si l’on trouve des spermatozoïdes morts ou non motiles (qui ne bougent pas) après semaines, je m’inquiète moins.

Q. Puis-je subir le test postvasectomie dans huit semaines au lieu de 12? Ou dans 10 semaines au lieu de 12? R. Oh, vous pouvez subir le test avant 12 semaines. Mais il sera inutile, quel qu’en soit le résultat. La plupart des échecs surviennent après 12 semaines. Il est tout à fait possible qu’un test ne montre pas de spermatozoïdes à 11 semaines et qu’il y en ait à 12 semaines. Peu importe de quelle manière vous calculez, 12 semaines, c’est 12 semaines. Partez en croisière ou allez à Las Vegas, ou ailleurs, mais cela ne changera rien. Nous ne pouvons pas vous dire que vous avez la voie libre sauf si le test est effectué à 12 semaines et qu’il ne montre pas de spermatozoïdes vivants.

Q. Je m’inquiète parce que le spermogramme de l’échantillon que j’ai posté contenait du sperme et que je dois subir un autre test. Est-ce que cela signifie que la vasectomie a échoué? R. À notre clinique, le taux de succès des vasectomies dépasse 99.9 % durant les 12 premières semaines, c’est-à-dire qu’une intervention sur 3 000 échoue durant cette période. Mais 10 % des hommes auront des spermatozoïdes morts dans leur éjaculat pendant des mois ou des années après leur vasectomie. Le deuxième test vise à vérifier si les spermatozoïdes, s’il y en a, sont bel et bien morts. Notre taux de succès après 12 semaines dépasse 99,99 %! La vasectomie est la méthode contraceptive la plus efficace. Point.

Q. Quelle est la taille de l’attache? R. Elle mesure plusieurs millimètres de longueur et elle est placée de telle manière que vous ne la sentirez pas. Cependant, si vous commencez à la chercher et à tripoter la région de l’intervention, vous allez causer de l’inflammation et de la douleur. Il est normal d’avoir une petite bosse là où la chirurgie a eu lieu, avec ou sans attache. N’y touchez pas.

Q. Dois-je porter le support athlétique 24 heures par jour? Même pour dormir? R. Vous devriez porter le support lorsque vous êtes éveillé pendant les quatre premiers jours et, par la suite, chaque fois que vous faites un effort physique ou de l’exercice pendant le premier mois. Vous trouverez peut-être plus confortable de porter le support ou des sous-vêtements bien ajustés pour dormir les quatre premiers jours. Le choix vous revient.

Q. Quand pourrai-je soulever mes enfants? (Je répète cette question, car on me la pose très, très souvent.) R. Vous avez droit à trois essais pour deviner la réponse. Les deux premiers essais ne comptent pas. Ne soulevez rien la première semaine.

Q. Dois-je éjaculer 20 fois avant de subir le test? R. Ce que vous dites à votre partenaire ne regarde que vous, mais le passage du temps est plus important que le nombre d’éjaculations. Faites faire le test au moins 12 semaines après la vasectomie, peu importe quel a été le nombre d’éjaculations, bien que je recommande un nombre aussi élevé que possible.

Q. Comment une vasectomie peut-elle échouer si vous coupez les canaux et que vous les cautérisez (brûlez)? R. Le corps humain possède une remarquable capacité de guérison et, dans de rares cas, les deux extrémités du canal arrivent à se reconnecter. Cela se produit dans environ trois cas sur 1 000 en moyenne et, chez les patients du Dr Weiss, dans un cas sur 3 000. Rien dans la vie ne réussit à 100 %. Cependant, la vasectomie est la méthode de contraception dont le taux d’échec est le plus faible. Point. Peut-elle échouer même après un test ne montrant pas de spermatozoïdes après 12 semaines? Oui, mais cela est extrêmement rare. Vous pouvez faire tester votre sperme tous les ans, si vous voulez, mais peu d’hommes le font.

Q. Quelle était l’ancienne méthode de vasectomie, et quel est l’avantage de l’intervention sans scalpel ni aiguille? R. Nous utilisions un scalpel (un couteau) pour ouvrir la peau et les tissus sous-jacents et atteindre le canal déférent, qui est le canal transportant les spermatozoïdes. Cela nous obligeait à couper des vaisseaux sanguins en chemin. Avec la technique sans scalpel, nous pratiquons une toute petite ouverture et nous l’étirons juste assez pour sortir le canal déférent et le bloquer. En étirant une toute petite ouverture, nous poussons de côté les vaisseaux sanguins au lieu de les couper. On pourrait penser que cette méthode entraîne moins de saignements, et c’est bien le cas : environ 90 % de moins. Il faut se rappeler que le saignement est la principale cause de la douleur dans la vasectomie. L’anesthésie (anesthésier veut dire « rendre insensible ») sans aiguille utilise de l’air comprimé pour faire pénétrer la solution qui « gèle » dans la peau rapidement et facilement. Au lieu d’une piqûre, le patient ressent un petit choc comme celui d’un élastique qui claque contre la peau. C’est déjà agréable de ne pas avoir à « se faire piquer là ». De plus, cette méthode permet une anesthésie plus rapide (en quelques secondes) et plus profonde (la région de l’intervention est « mieux gelée » qu’avec une piqûre). Bien des hommes ne sentent rien durant la vasectomie, et d’autres ne sentent qu’un peu de pression ou de tiraillement, grâce à la meilleure insensibilisation.

Q. Pourquoi n’ai je commencé à sentir de la douleur que trois jours après la vasectomie? R. Le corps réagit à une attaque ou à une blessure par ce qu’on appelle une réaction inflammatoire. Le système immunitaire entre en action et le processus de guérison commence. Chaque personne est différente et certains hommes ne ressentiront aucun effet avant plusieurs jours. Cela dépend aussi de la manière dont votre corps est bâti et du niveau de difficulté de la vasectomie. Par exemple, d’un cas à l’autre, le médecin doit tirer plus ou moins fort. Les anti-inflammatoires que le médecin vous prescrit ont justement pour rôle de soulager ce genre de malaise. Bien entendu, le seuil de douleur varie d’une personne à l’autre et un homme peut être incommodé tandis qu’un autre ne sent rien.

Q. Vais-je avoir mal en pissant (urinant)? R. Non.

Q. Qu’est-ce qui tiendra les testicules en place si vous coupez le canal? R. Le canal déférent, soit le tube qui transporte les spermatozoïdes, n’est qu’une des structures qui retiennent les testicules en place. Il y a des vaisseaux sanguins et d’autres tissus qui fournissent du soutien, et l’intervention ne les modifie pas. Vous testicules seront encore soutenus après la vasectomie; ils ne vont pas se mettre à se « promener » dans votre scrotum.

Q. Est-ce que n’importe quel laboratoire peut effectuer le test après la vasectomie? R. Non et oui. Le laboratoire que nous recommandons traite littéralement des milliers de tests pour nous chaque année, en respectant nos normes très sévères. D’autres laboratoires font aussi des tests de ce genre, mais rarement. En général, il est préférable de faire effectuer les tests par un laboratoire qui connaît bien la marche à suivre.

Q. L’échantillon va-t-il rester frais dans le courrier? Ne sera-t-il pas gâché? R. En Angleterre, cela fait plus de 10 ans que des échantillons destinés aux tests post-vasectomie sont envoyés par la poste, avec succès. Les laboratoires qui font ces tests reçoivent des échantillons de tout le pays et même parfois de pays aussi éloignés que l’Indonésie! Dans certains cas, les échantillons sont demeurés dans le système postal pendant 2 semaines sans être « gâchés ». Si vous suivez les directives, l’échantillon sera en parfait état.

Q. Quand pourrai-je aller nager? R. Qu’en pensez-vous? Si l’incision a été fermée avec de la colle, vous pouvez prendre une douche mais non un bain. Je dirais qu’une piscine ressemble plus à une baignoire qu’à une douche.

Q. Le poil rasé repousse-t-il? R. Bien sûr qu’il repousse.

Q. Que pourrai-je faire pour soulager la démangeaison quand le poil va se remettre à repousser? R. Vous voulez rire! Si votre plus gros problème est la démangeaison, je dirais que vous ne vous en tirez pas si mal. Évitez simplement d’appliquer des crèmes et des onguents sur la peau avant que la petite incision ne soit entièrement refermée et guérie, ce qui prend habituellement une semaine.

Q. Quand saurai-je s’il y a des complications? R. La plupart des complications surviennent la première semaine. C’est la seule période vraiment critique. Mais vous voudrez éviter de traumatiser cette région (en allant, par exemple, faire de l’équitation) pendant un mois après l’intervention. La plupart des autres activités qui ne comportent pas d’impact sur le scrotum ne présentent guère de risque de causer des problèmes après la première semaine. Il est rare que des complications surviennent après la première semaine.

Q. Lorsque vous coupez le canal durant la vasectomie, est-ce douloureux? R. En un mot, non.

Q. À quoi puis-je m’attendre au cours des premiers jours après ma vasectomie? R. Je vous suggère de relire la section « Après l’intervention » du site Web ou de la brochure.

Q. Qu’est-ce qui se passerait si vous coupiez le mauvais tube? R. Ce serait terrible. S’il fallait que l’artère testiculaire soit coupée, cela pourrait entraîner la perte du testicule. Heureusement, ce n’est pas un problème courant et cela ne s’est jamais produit au cours de la carrière du Dr Weiss. Le canal déférent a une texture particulière pour le chirurgien qui fait beaucoup de vasectomies et il aurait de la difficulté à le confondre avec autre chose.

Q. Comment saurai-je si je peux recommencer à faire de l’exercice? R. Il va falloir que vous me fassiez confiance sur ce point. Recommencez graduellement à faire de l’exercice après une semaine. Bien entendu, vous saurez que vous ne pouvez pas recommencer à faire de l’exercice si vous ressentez encore de la douleur ou un malaise. Mais si vous vous sentez bien, considérez cela comme un signe que vous pouvez y aller.

Q. Dois-je m’abstenir de toute activité sexuelle avant la vasectomie? R. Non. Amusez-vous à votre gré avant l’intervention mais n’éjaculez pas pendant une semaine après celle-ci.

Q. Le sexe oral est-il une bonne idée durant la première semaine après la vasectomie? R. On dit qu’il est préférable de donner que de recevoir. Durant les sept premiers jours vous pouvez donner mais non recevoir. Aucune éjaculation durant 7 jours.

Q. Lorsque vous dites qu’il ne faut pas éjaculer pendant une semaine, est-ce que cela inclut la masturbation? R. Voilà encore une autre de ces questions à la Bill Clinton. Une éjaculation est une éjaculation, peu importe comment elle est déclenchée.

Q. Puis-je dormir « en cuiller » avec ma partenaire? R. Oui, si votre partenaire y consent.

Q. Combien de temps dure une semaine? R. Euh, voyons voir…. Ah oui! Une semaine dure sept jours!

Q. Mes testicules vont-ils rapetisser? R. J’espère que non!  La vasectomie n’a pas pour effet de modifier la taille des testicules.

Q. Puis-je utiliser les escaliers? R. Faites-le si c’est nécessaire. Je crois que vous avez compris que vous devez éviter le plus possible de vous fatiguer pendant une semaine. Le fait de monter quelques marches de temps à autre et de manière raisonnable ne devrait pas poser de problème.

Q. Puis-je donner du sang avant ou après une vasectomie? R. Avant l’intervention, ce ne devrait pas poser de problème. Pour ce qui est d’après la vasectomie, demandez à la Société Canadienne du Sang ou à Héma-Québec quelle est leur politique.

Q. Ma femme peut-elle couper les canaux déférents? R. Non, à moins que ce soit vous qui soyez sur le point d’avoir un bébé. Deuxièmement, lui avez-vous demandé son avis? Troisièmement et contrairement à ce qui est le cas lors d’un accouchement, tout est stérile… alors, désolé, mais oubliez ça.

Q. Rien ne fait mal… avez-vous procédé à l’intervention? Je n’ai ni bleu, ni enflure, ni douleur… peut-être que rien n’a été fait. R. J’ai ajouté cette question à la FAQ parce que j’ai réellement reçu des appels de ce genre. J’avais du mal à croire que certains patients sont mécontents parce qu’ils ne ressentent aucune douleur! Je ne garantis pas que la vasectomie n’entraînera aucune douleur mais, si c’est votre cas, soyez heureux, s’il vous plaît!

Bon, vous avez lu jusqu’ici. En terminant, voici quelques citations célèbres :

Vous savez quelle tête les femmes font lorsqu’elles veulent du sexe? Moi non plus. — Steve Martin

La sexualité, c’est comme le bridge : si vous n’avez pas un bon partenaire, il vous faut une bonne main. —Woody Allen

La bisexualité double instantanément vos chances d’avoir de la compagnie le samedi soir.  —Rodney Dangerfield

La sexualité à 90 ans, c’est comme essayer de jouer au billard avec une corde. —George Burns

Les femmes sont peut-être capables de feindre l’orgasme. Mais les hommes peuvent feindre des relations entières. —Sharon Stone

Ma copine rit toujours durant le sexe – peu importe ce qu’elle lit. —Steve Jobs (fondateur d’Apple Computers)

Clinton a menti. Un homme peut oublier où il a stationné sa voiture ou l’endroit où il habite, mais il n’oublie jamais une fellation, peu importe à quel point elle est mal faite. —Barbara Bush (ancienne première dame des États-Unis)

Vous voyez, le problème, c’est que Dieu a donné aux hommes un cerveau et un pénis mais juste assez de sang pour en faire fonctionner un à la fois. —Robin Williams

Cliquer ici pour la préinscription